Entrevue avec l’artiste peintre Elise Caron

Depuis 2013, la Galerie MX représente le travail de l’artiste Elise Caron. Dès le début, ses oeuvres attirent les collectionneurs ayant une passion pour l’art abstrait et pour l’architecture. Les oeuvres de Elise Caron sont minimalistes et puissantes.[…] Un trait d’encre noire jaillit d’un geste et traverse la toile. L’encre se laisse absorber, ou encore coule sur la surface trop lisse. Ce trait préalablement étudié, justement posé, déséquilibre la forme, fait surgir l’émotion, l’énergie vitale. L’encre, cette matière aux infinies possibilités, maniée depuis des siècles par les grands maîtres orientaux, devient ici l’élément central de l’oeuvre. Des aplats de couleur judicieusement choisis sont superposés afin d’obtenir l’opacité qui permet de couvrir le trait du pinceau au profit de l’encre, pour en faire ressortir toute l’intensité. Des vides se créent; des plages de blanc côtoient désormais des formes colorées. L’équilibre se recompose tout doucement[…], par Jasmine Nadeau. Nous avons rencontré l’artiste pour lui poser quelques questions…

Qui est Elise Caron et que faites-vous ?
Je suis Élise Caron, artiste peintre en art contemporain. Je fais de l’art abstrait.

Quel est votre bagage artistique ?
J’ai fait mon BAC Fine Arts à l’université Concordia, en Graphic Design avec une Spécialisation en illustration. J’ai étudié près de 10 ans en peinture chinoise, en histoire de l’art et philosophie orientale.

Quel type d’art vous décrit le mieux ?
Abstraction.

Quelle est la première chose que vous avez fait(e) aujourd’hui ?
Sourire

Quel est le sujet principal dans votre travail ?
La couleur.

Quels thèmes explorez-vous ?
La beauté, l’harmonie et l’équilibre.

Quel est le moment le plus marquant dans votre carrière ?
D’avoir été sélectionnée pour participer à l’exposition de « Paul-Émile Borduas, Les années New-Yorkaises » dans la section « L’Héritage de Paul-Émile Borduas » au Musée des Beaux-Arts de Mont-Saint-Hilaire.

Quel est votre œuvre d’art favorite et pourquoi ?
« Vent bleu » de Guido Molinari. Une toile à la fois vide et tellement pleine en même temps! Tellement de paix, je rêve de voler dedans !!!
On peut la voir au complexe funéraire d’Alfred Dallaire Mémoria du boul. St-Laurent, Montréal.

À quoi ressemble votre lieu de travail – votre atelier?
Ahhhh! Mon atelier! Il est au 2ème étage. J’ai plusieurs fenêtres donc j’ai beaucoup de lumières naturelles, Nord, Est, Sud et j’ai la vue sur les arbres. C’est un nid dans les feuilles.
Il y a pleins d’éclaboussures de couleurs sur mon plancher et mes murs…c’est beau! J’ai aussi un petit cristal suspendu à une fenêtre qui capte le rayon de soleil du matin et qui divise sa lumière en plusieurs spectres au couleur de l’arc-en-ciel.

Je ne quitterais pas la maison sans…
Mon Iphone

Comment votre pratique à évoluée au fils du temps ?
Jeune, j’étais hyper figurative puis semi-abstraite et avec l’expérience, j’ai développé les aptitudes et acquis les connaissances nécessaires pour maintenant évoluer dans une démarche en art abstrait sérieuse.

Quel est votre plus souvenir d’enfance le plus fort ?
J’avais environ 5-6 ans. Un jour que je dessinais à ma petite table avec mes crayons de couleurs Prismacolors, comme je faisais tout le temps. Ma mère s’est approchée pour voir mes nouveaux dessins et je me rappelle qu’elle avait dit : « Il y a quelque chose de spécial dans ces 2 dessins-là! Il faut les garder, ils ont du style! »

Quels sont les autres emplois que vous avez fait avant d’être artiste ?
Avant d’être artiste peintre professionnelle, mes premiers emplois ont été designer graphique et ensuite directeur artistique pour une boîte de comm. Ensuite, professeur d’art plastiques, professeur de design graphique et conférencière, de façon partielle pour me permettre de travailler ma peinture plus intensivement.

Pourquoi l’art ?
J’ai baigné dans l’esthétisme durant toute mon enfance. Je suis chanceuse, j’ai eu une famille artistique qui a toujours valorisé ça! L’art n’a pas été une question de choix, pour moi. C’est dans mes gênes. C’est dans l’art et la création que je me sens le mieux !

Quelle serait la réponse la plus mémorable sur votre travail ?
Un jour, une historienne de l’art, qui ne connaissait pas mes œuvres, est venue à mon atelier pour m’interviewer sur mon travail et moi. En voyant mes tableaux sur les murs, elle s’est exclamée :  « Tu as donc bien du pinceau!!! Il y a du dessin solide derrière ça, ça se voit !» Très surprise qu’elle est vue en un clin d’œil, tout le chemin parcouru pour arriver à ma peinture d’aujourd’hui. Ça m’a fait bien plaisir!

Que faites-vous dans vos temps libres ?
Je cuisine beaucoup, j’aime que ce soit beau pour les yeux, bon pour la bouche et que ça sente bon dans la maison! Je marche beaucoup et fais du vélo en forêt, je médite aussi.

Bouffe, cocktail et chanson qui vous inspirent ?
Champagne et huître définitivement. La musique que j’adore écouter? C’est celle de mon amoureux quand il s’asseoit au piano.

Votre «Happy Place» ?
Mon quai au bord de l’eau.

Votre plaisir couplable ?
Manger des chips CapeCod nature. J’adore trop ça! 

Quel compte Instagram que, selon vous, tout le monde devrait suivre ?
Tous les goûts existent dans la nature. Ce n’est pas à moi de leur dire quoi regarder.

Qu’est-ce qui vous rend heureux ?
Passer du temps avec ma famille.

Quel super pouvoir vous aimeriez avoir et pourquoi ?
Voir les auras…pour admirer les belles couleurs pures et peut-être y voir de nouvelles couleurs.

Nommez quelque chose que vous aimez et dites-nous pourquoi ?
J’ai beaucoup de plaisir à regarder les éventails de couleurs Benjamin Moore parce que d’abord, c’est tellement beau et que ça me ramène dans le souvenir que quand, petite, je collectionnais les cartons des chartes des couleurs, chez les quincailliers.

Nommez quelques chose qui vous dérange et pourquoi ?
L’intolérance des uns envers les autres. Faut faire de l’espace pour le laisser-vivre !

Quel est votre projet de rêve ?
Diffuser ma peinture le plus largement possible sur tous les continents et partager ma passion pour l’énergie de la couleur.

Nommez vos 3 artistes préférés.
En peinture…j’en ai plus que 3, mais disons: Mark Rothko, Pierre Soulages, Molinari, Pollock.

Votre lieu préféré ou l’endroit qui vous inspire le plus ?
La forêt des Laurentides.

Quel est votre objectif professionnel ?
Peindre toute ma vie et continuer d’évoluer dans ma démarche artistique.

Découvrez les nouvelles oeuvres de l’artiste

Vous désirez voir en primeur les dernières œuvres et nouvelles de la galerie ?

Obtenez un aperçu privilégié en vous inscrivant à notre infolettre mensuelle.
Ne plus afficher